vendredi 31 octobre 2014

L'histoire du Cirque D'Hiver Bouglione

dimanche 26 octobre 2014

Programme et menu de l'ouverture de la saison de Bertram Mills à l'Olympia le 20 décembre 1929

C'est en 1920 que M. Mills, déja connu comme organisateur de concours hippiques, résolut de recréer à Londres un cirque stable pendant 6 semaines, chaque année du 20 décembre à la fin janvier. La tâche pouvait paraitre périlleuse. Il y avait si longtemps  que le publique Londonien était déshabitué du spectacle dont il avait été le premier à s'enthousiasmer un siècle auparavant !
Bertram Mills avait la foi. Pour redonner au cirque son luxe d'antan, il voulut le patronage de la gentry britannique et, grâce aux relations nouées au concours hippique avec des membres éminent du Jockey Club, il y parvint d'emblée. Lord Londsdale, Lord Daresbury, d'autre encore, acceptèrent d'entrer dans un comité d'honneur dont le lord-maire de Londres, chaque année, l'invitation à un lunch offert le jour d'ouverture même de l'Olympia Circus.
Source La merveilleuse histoire du Cirque de Monsieur Henry Thétard.

Ci dessous le menu et les documents de la soirée d'ouverture des la saison 1929/1930 du 20 décembre au 23 janvier.






















vendredi 24 octobre 2014

Le Cirque Olympique Franconi première partie du 19 ème siècles


Reproduction d'une gravure du 19 ème siècles"le bâtiments du cirque Olympique Franconi"
Gravure originale début du 19 ème siècles" l'intérieur du cirque Olympique Franconi"

Gravure originale début du 19 ème siècles" une écuyère au cirque Franconi"

Texte Wikipedia
D’abord installé dans l’« Amphithéâtre anglais », ouvert par Philip Astley rue du Faubourg-du-Temple le 7 juillet 1782, il est inauguré par l’écuyer Antonio Franconi le 21 mars 1793 sous le nom de « cirque Franconi » avant d’être transporté sur l’emplacement de l’ancien couvent des Capucines (2e arr.).
Expropriés en 1806 en raison du percement de la rue Napoléon, les fils Franconi, Laurent et Henri prennent possession du nouvel hippodrome de 2 700 places, édifié entre les rues du Mont-Thabor et Saint-Honoré par les architectes Heurtaux et Gaignet, qui ouvre sous le nom de « Cirque-Olympique » le 27 décembre 1807. Mais une faillite les contraint à fermer le 27 mai 1816. , Après une tournée en province, ils réintègrent, le 8 février 1817, leur ancienne salle du Faubourg-du-Temple, rénovée et agrandie. L’intérieur avait été disposé pour les exercices équestres, qui étaient sa spécialité et dans le principe, ils composaient tout le spectacle. Plus tard, on y joignit la pantomime puis on y toléra le mélodrame à grand spectacle, où apparaîtront entre autres Henri Franconi (sous le pseudonyme de Minette) et Frédérick Lemaître. Détruite par un violent incendie le 16 mars 1826, la salle est reconstruite par l’architecte Bourlat sur le boulevard du Temple, à l’emplacement des anciens Délassements-Comiques et inaugurée le 31 mars 1827 sous la direction d'Adolphe Franconi, comédien et fils adoptif d'Henri1. Forte de ses 2 300 places2 et de l’appui du nouveau régime, le cirque du boulevard du Temple devient le « Théâtre national du Cirque-Olympique » en 1834.
En 1836, Adolphe Franconi obtient l’autorisation d’exploiter une deuxième salle, temporaire, au carré Marigny sous le nom de Cirque d’été. Mais une nouvelle faillite le contraint à passer aussitôt la main à Louis Dejean, qui reprend les deux salles, tout en laissant l'exploitation du manège du boulevard du Temple à Franconi. Dejean laisse à son tour les rênes du Cirque-Olympique en 1844 à Jules Gallois, pour se consacrer au Cirque d’été, entièrement reconstruit en 1841 (et où Hector Berlioz donnera une série de concerts en 1845), auquel il adjoint en 1852 un Cirque d'hiverrue Amelot.
En 1847, le compositeur Adolphe Adam qui s’était querellé avec le directeur de l’Opéra de Paris, voulut créer un quatrième opéra parisien. Il investit son argent et emprunta massivement pour racheter le bail du Cirque-Olympique, qu’il renomma « Opéra-National ». Lorsqu’il dut fermer l’année suivante à cause de la révolution de 1848, Adam se retrouva lourdement endetté.
Le 23 septembre 1848, Horace Meyer, également directeur de la Gaîté, inaugure le « Théâtre-National ». Charles-Louis Billion lui succède en 1851, rebaptisant la salle « Théâtre impérial du Cirque » le 4 juillet 1853, en raison de l’avènement de Napoléon III. Il est remplacé par Hippolyte Hostein en 1858.
Condamnée comme de nombreux théâtres du « boulevard du Crime » par le percement de la place de la République, la salle est définitivement fermée le 15 juillet 1862. Hostein, quant à lui, transporte son activité dans le nouveau bâtiment construit par Davioud, place du Châtelet, qui prend le nom de Théâtre impérial du Châtelet.
Lorsqu’il était dirigé par les Franconi, le Cirque-Olympique ne craignit pas, sous le Premier Empire, de mettre l’Iliade en mélodrame, en montrant aux enfants, Achille, dans son char, trainant Hector autour de Troie. Il fut ensuite consacré au culte de l’épopée napoléonienne.

mercredi 22 octobre 2014

Le montage du Cirque National Suisse Knie en 1979


Voici un reportage photo sur le montage du Cirque National Suisse Knie réalisé en 1979 par Monsieur Hubert Tièche.
A cette époque, à pars la girafe, les habitations des artistes et de la direction junior, tout le cirque ce déplaçait par train.
Quand nous arrivions sur la place  du cirque vers les six heures du matin la place était vide et déserte. Puis un ou deux convois arrivaient de la gare, Monsieur Rosseel donnait un coup de sifflet et c'était parti pour six heures de montage et d'installation. Les pinces étaient plantées dans le sol, les véhicules déchargés, d'un coté l'équipe du chapiteau s'activaient de l'autre les équipes du zoo montaient les écuries installaient les cages etc... , vers midi le cirque était installé comme si il avait toujours été la.


Un des premier convois arrive sur la place...

... les convois sont séparé...

... les tracteurs placent les roulottes...
... chaque véhicule à une place précise sur le chantier du montage...

...le matériel lourd est déchargé des plateaux avec des élévateurs...
...les mats en  acier sont assemblé...
...les cables d'amarrage des mats sont mis en place...
...les pinces pour amarer le chapiteau sont plantée...
...les lettres lumineuses Knie attendent leurs tours ains que les crémaillères des gradins...
... les deux élévateurs sont en placent et attendent le coup de sifflet du chef du chapiteau pour hisser les mâts...
...les élévateur commencent a hisser les mats...
...les tracteurs prennent le relais....
...et vers huit heures les mâts sont dressé...
... les cables les mousquetons pour fixer la toile du chapiteau sont mis à leurs place...

...l'électricien prépare les éclairages qui seront sous la coupole...
...les baches du chapiteau sont déchargée du camion Saurer...
...puis déroulée sur le sol...


...elle sont fixée sur les colliers autours des mats....

... et tendues sur le sol...

...la coupole est fixée...

... et le pourtour commence à être dressé....

... les hommes tendent les câbles du tour pour bien mettre en place le chapiteau..
... et le chapiteau commence à monter...


...Les mats double de corniche sont mis en places...

..pendant que le chapiteau monte le matériel est déchargé...
...la roulotte a matériel deviendra réfectoire...

...la toile du chapiteau n'est pas encore complètement hissée que l'installation intérieur débute...

...les crémaillères des gradins sont misent en place...

...le tour de piste est installé...

...et les plancher des accès à l'intérieur du chapiteau sont mis en place...

...pendant ce temps au zoo les toiles des écuries sont lacées...
...le tente des éléphants est montée...
...ll l'enclos du rhinocéros solidement fixé...
...la girafe à pris ces quartier et supervise la fin de l'installation...
... les cages des fauves sont ouvertes....

...les chevaux arrivent à pied de la gare...
... un soigneur prépare les repas des animaux...

... les réquisits pour le numéro de fauves de Krystiyna Terlikowska attendent leurs place en coulisse...
... et les roulottes pour le chauffage du chapiteau sont mise en place...
... quand tout le matériel pour le chapiteau et  le zoo sont en place c'est au tour des roulottes d'habitations des employés ...
...d'être mise en place et raccordée...
...en fin de matinée ...
...le cirque est installé et....
...pret pour une représentation en matinée.